Catégorie

HISTOIRES D’ETE

HISTOIRES D'ETE

Pastilles d’été (10) : la force tranquille

Cet homme d’un calme olympien, peu disert, jovial qui cultivait sa propriété de polyculture au rythme de la paire de bœufs qu’il était le seul à posséder à Sadirac. J’aimais bien effectuer le kilomètre entre la mairie et son domicile car j’en profitais pour assister à l’attelage de ces deux mastodontes qu’il était encore le seul à maîtriser en 65.

Lire la suite
Articles similaires
Déconfinavirus (9) : plus qu’un tour dans le sac scientifique
20 mai 2020
Confinavirus (36) : injections d’irrationalité
25 avril 2020
Le belvédère du bistrot des copains (1)
12 août 2019
HISTOIRES D'ETE

Pastilles d’été (9) : l’orgue de Bach

Il fut des étés où mettre le cap à l’Est constituait un véritable défi. Un mur qualifié de la honte partageait en effet l’Allemagne en deux entités opposées et très différentes, illustrant ce que pouvait être le théorique mais redoutable rideau de fer. Lorsque mes camarades de la formation professionnelle, dernière année du parcours à l’école normale d’instituteurs, décidèrent de visiter l’Allemagne pour leur voyage de fin d’études, les motivations n’étaient guère philosophiques.

Lire la suite
Articles similaires
Confinavirus (S2-E11) : l’exception française de l’attestation individuelle
24 novembre 2020
Pastilles d’été (6) : cette année là
17 août 2020
Les aventures de Choupinet (Fin) : la cafédomancienne
8 août 2020
Articles similaires
La piste qui révèle notre société
30 novembre 2020
Lé bénévolat première victime de la pandémie
10 octobre 2020
On pédale davantage mais on partage moins
24 septembre 2020
HISTOIRES D'ETE

Pastilles d’été (7) : faire du foin…

Dès la fin de l’école nous avions un créneau favorable, celui de la rentrée des foins. Le propriétaires de vaches devaient parfaitement connaître les prévisions météorologiques pour déterminer le jour de la coupe car ils risquaient gros avec cette fenaison. Il leur fallait s’assurer de 48 à 72 heures d’ensoleillement intégral suivrait leur passage dans le pré.

Lire la suite
Articles similaires
Produire : mais à quel prix ?
16 juin 2020
Le temps du secret n'existe plus sauf pour les puissants
16 avril 2016
HISTOIRES D'ETE

Pastilles d’été (6) : cette année là

Les étés sont réputés être des périodes de bonheurs intenses que l’on attend impatiemment tout le reste de l’année de pouvoir reproduire d’une années sur l’autre. Celui de 1962 échappa à cette logique sociale. Les vacances avaient mal débutées puisque j’avais brisé l’un des rêves de ma mère et j’allais tuer ceux de mon père.

Lire la suite
Articles similaires
La piste qui révèle notre société
30 novembre 2020
Confinavirus (S2-E11) : l’exception française de l’attestation individuelle
24 novembre 2020
Pastilles d’été (9) : l’orgue de Bach
20 août 2020
HISTOIRES D'ETE

Pastilles d’été (5) : le pêcheur précoce

Chaque fois que je passais dans la boutique tabacs, épicerie, bazar de Mme Troquereau à quelques pas de l’école, outre les calabres, ces bonbons en réglisse parsemée de sucre, en forme de croissant de lune, je n’avais d’yeux que pour les lignes de pêche toutes prêtes exposées sous verre. Bien évidemment il m’aurait fallu quelques dizaines de francs que je n’avais pas pour accéder à mon rêve de pêcheur en eau douce.

Lire la suite
Articles similaires
Pastilles d’été (17) : les pièges et les plombs
29 août 2020
Pêche de vigne, cabane d’usage : elles manquent au vignoble
11 août 2017
HISTOIRES D'ETE : les cabanes de l'enfance sont des palaces
12 août 2016
HISTOIRES D'ETE

Pastilles d’été (5) : la vérité du puits

Mes rapports estivaux avec l’élément liquide n’ont pas toujours reposés que sur la couleur rosée… bien au contraire et surtout en enfance. Même si j’ai bien compris qu’à quelques degrés près les canicules d’antan sont désormais considérées comme des chaleurs anecdotiques je mesure l’ingéniosité spontanée que nous mettions en œuvre pour l’atténuer. J’ai beaucoup survécu grâce à l’amour et à l’eau fraîche. Un puits était à cet égard une source inépuisable de plaisirs.

Lire la suite
plage
HISTOIRES D'ETE

Pastilles d’été (4) : le bain manqué

La plage ? Un rêve construit à partir des lectures puisées au stock de bouquins laissés à l’école par la venue trimestrielle du bibliobus. Pour ma part, son image se construisait dans les descriptions que Daniel Defoe prêtait à la seule possession de Robinson Crusoe, veinard qui pouvait en arpenter des plages vierges, douces et blanches lécahées par des flots paisibles avec cocotiers inclinés.

Lire la suite
Articles similaires
Pastilles d’été (11) : quand je fréquentais le milieu
22 août 2020
Pastilles d’été (3) : le lavoir et le trou d’eau
12 août 2020
Pastilles d’été (2) : la piscine ouvre
11 août 2020
la pimpine
HISTOIRES D'ETE

Pastilles d’été (3) : le lavoir et le trou d’eau

Se baigner ! A Sadirac, à la fin des années 50 et au début de la décennie suivante, il était totalement impossible de trouver une solution autre, pour savourer ce privilège, que la grande bassine à laver les draps chauffée au soleil ou au jet d’eau laissé lui aussi sur le sol. Nous ne nous baignions donc quasiment jamais sauf pour les rares enfants privilégiés (dont ceux de l’instituteur) qui allaient « à la mer » durant les vacances, soit avec leurs parents, soit en colo. Il fallait donc faire preuve d’imagination. Et nous n’en manquions pas.

Lire la suite
Articles similaires
Pastilles d’été (4) : le bain manqué
13 août 2020
Pastilles d’été (2) : la piscine ouvre
11 août 2020
Pastilles d’été (1) : la douve
10 août 2020