Catégorie

PARLER SOCIAL

PARLER SOCIAL

Une crise profonde du logement se construit inexorablement

Parmi les nuages noirs qui s’amoncellent dans le ciel français, l’un d’eux devient préoccupant : le logement. Avoir un toit sur sa tête à un prix modéré représente désormais pour les plus fragilisés une épreuve redoutable. L’année 2021 risque d’être catastrophique si l’on se fie au contexte actuel et surtout aux annonces effectuées de tous les cotés.

Lire la suite
Articles similaires
Les déchets ne sont plus de compétence départementale…
26 mai 2021
Propriétaires sortez vos carnets de chèque
4 mai 2021
La mixité passée au crible de la réalité
22 avril 2021
PARLER SOCIAL

J’écris et donc je me livre à vous

Chaque fois que l’on accouche d’un livre c’est avec l’espoir que le cercle des mots que l’on a étalés sur une page blanche s’élargisse. Il n’y a point d’accouchement qui ne se fasse dans la douleur et parfois la venue au monde de l’œuvre que l’on pense toujours être celle d’une vie nécessite l’utilisation du forceps.

Lire la suite
Articles similaires
Le trio à l’origine des maux bleus
1 juillet 2021
Entretien avec livraison de mes vrais mots
10 avril 2021
Les premiers compagnon.ne.s des « 9 vies d’Ezio »
29 décembre 2020
Articles similaires
Coûte que coûte les plus riches sont toujours plus riches
8 juillet 2021
Le trio à l’origine des maux bleus
1 juillet 2021
La profession de mauvaise foi
1 juin 2021
Articles similaires
Coûte que coûte les plus riches sont toujours plus riches
8 juillet 2021
Les déchets ne sont plus de compétence départementale…
26 mai 2021
Il n’y aura pas de responsables et encore moins de coupables
13 mai 2021
PARLER SOCIAL, PARLER SOCIETE

Les violences ordinaires génèrent la violence visible

Depuis la fin de la période de confinement, la violence redouble comme s’il fallait se défouler et rattraper un retard pris dans des comportements déviants. Le couteau devient « l’outil » nécessaire pour régler la moindre querelle avec des conséquences de plus en plus graves. Même les chevaux sont victimes de ces actes silencieux et angoissants.

Lire la suite
Articles similaires
Les copines et les copains d’abord…
10 juin 2021
Une gifle laisse toujours des traces
9 juin 2021
La profession de mauvaise foi
1 juin 2021
PARLER SOCIAL

Des bulles sociales oubliées remontent à la surface

La surface de l’eau « sociale » paraît encore paisible. Tout le monde est encore, selon les médias au plaisir de retrouver les repères du monde d’avant. Lentement on voit apparaître des bulles plus ou moins grosses qui montent du fond de la société. Le RSA s’envole. Le chômage partiel approche de sa fin ou au moins d’une version plus restrictive. Ce monde socialement dissimulé affronte une période très difficile.

Lire la suite
Articles similaires
Une solidarité active et humaine pour le plus grand nombre
28 mai 2021
Un « tacle » qui mérite un vrai carton rouge
7 janvier 2021
De la corne de brume à la boule de cristal
8 décembre 2020
Articles similaires
Route, chemin, sentier : choisir désormais son parcours
19 juillet 2021
L’orage est le plus grandiose des spectacles naturels
17 juin 2021
La pandémie peut mettre le sport « organisé » hors-jeu
7 juin 2021
PARLER SOCIAL

64 : le nombre inscrit sur la patate chaude

Quel que soit le qualificatif qu’on lui donne, la référence à un âge décisif pour toucher une pension aussi proche que possible du taux maximum, constitue un leurre destiné à mobiliser l’opinion publique. De tous temps et sous tous les gouvernements il a été question d’une « borne » déterminée dans la vie alors que l’essentiel se trouvait ailleurs. Elle a toujours masqué le vrai débat.

Lire la suite
Articles similaires
Les aventures de Choupinet (5) : le jeu du tir à la corde européen
21 juillet 2020
Tempête en vue pour le Bordeaux
13 novembre 2019
PARLER POLITIQUE, PARLER SOCIAL, PARLER SOCIETE

« On ne peut pas être et avoir été! »

ersuadé que l’ « on ne peut pas être et avoir été » je me retiens de « conseiller » ou de « juger » (sauf si on me le demande) et j’ai de plus en plus tendance à me retirer sous ma tente. Le paradoxe c’est que cette attitude conduit bien des personnes à considérer que ce silence correspond à de la lâcheté ou de l’indifférence. « On ne peut pas être et avoir été !  » sauf à avoir la tête qui enfle!

Lire la suite
Articles similaires
Route, chemin, sentier : choisir désormais son parcours
19 juillet 2021
Lettre ouverte à toutes celles et tous ceux qui m’ont accompagné
24 juin 2021
L’obsession d’essayer de ne pas les décevoir
13 avril 2021