COUP DE GUEULE

La pandémie du racisme ordinaire s’étend

Le racisme demeure pour moi le pire virus pour la planète, mais bien entendu il est totalement impossible d’imposer le confinement des esprits. Dans le fond je me rends compte que tant que l’on n’a pas vécu dans son quotidien ces petites allusions, perfides, ces mots blessants, ces remarques graveleuses, ces accusations stéréotypées on imagine mal les dégâts psychologiques que causent les gens sans aucun respect pour la dignité humaine.

Lire la suite