Archives par mot-clé : feu

Une année écoulée tout feu tout flammes

2022 aura mis en évidence de manière dramatique que les incendies constituent désormais un fléau mondial. Depuis une décennie des millions d’hectares partent en fumée sur le continent africain (impossible de connaître les dégâts) en Amérique du Sud (Amazonie) et du Nord (USA) ou en Asie (Sibérie surtout). L’Europe n’est en rien épargnée et le rapport entre les surfaces détruites et celle de l’UE est le plus élevé de la planète. Continuer la lecture

Publié dans DANS LE RETRO | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | 5 commentaires

La guerre technologique montre ses limites

« La guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier à des militaires. » avait lancé le Tigre. Georges Clémenceau avait pu constater entre 1914 et 1918 que les erreurs commises par les généraux avaient de conséquences souvent dramatiques. La chair à canon, quel que soit le camp dans lequel elle était utilisée dénotait souvent obstination aveugle et surtout un mépris froid de la vie humaine. Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 commentaires

Préparez vous à vous battre avec l’énergie du désespoir

Les orientations données en matière de transition énergétique au niveau national conduisent la plupart du temps dans une impasse pour les consommateurs qui les suivent. Le principe est toujours le même : éviter une crise dans un domaine lié à la surexploitation des ressources de la planète en proposant des solutions jugées moins « exigeantes » mais dont on ne mesure pas l’impact. Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 14 commentaires

Un silence de mort de nos valeurs plane sur Oradour

Déchiquetés ou mutilées, n’exhibant que des moignons de pierres aux teintes diverses, laissant sortir de leurs entrailles vides des lambeaux de briques rouges les maisons de la plus humble à la plus vaste sont restées blotties les unes contre les autres. Le vide et le silence meublent ce qui furent des intérieurs cossus ou d’une grande simplicité. Continuer la lecture

Publié dans MEMOIRE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 10 commentaires

Ici et ailleurs (22) : un réconfortant élan de solidarité

Les yeux gonflés Olivier vient en fin de matinée prendre le café des jours de repos au Bistrot des Copains. « J’ai terminé mon service de nuit à Guillos. Je ne suis pas encore allé me reposer. Je reprends demain matin » explique celui qui sert le SDIS 33 comme sapeur-pompier professionnel Continuer la lecture

Publié dans ROUE LIBRE ESTIVALE | Marqué avec , , , , , , , , , , , | 5 commentaires

Ici et ailleurs (20) : le vrai baptême du feu de Nolan

Nolan sort de son sommeil. Je le réveille. Il émerge car il lui faut se préparer à repartir au feu. Le sapeur-pompier volontaire va entamer sa sixième nuit consécutive sur le front de l’incendie qui ravage les landes girondines. Continuer la lecture

Publié dans ROUE LIBRE ESTIVALE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 commentaires

Essayons toutes et tous d’être d’urgence des colibris

Plus que jamais je crois dans la stratégie du colibri face au rouleau compresseur de la banalisation des idées les plus effroyables. Continuer la lecture

Publié dans AU QUOTIDIEN | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | 14 commentaires

Les sombres profondeurs du monde du silence

La nuit enveloppe en quelques minutes la vie comme si elle voulait se mettre au diapason de la période actuelle. Inutile de laisser filtrer une lueur que beaucoup pourrait qualifier d’espoir dans ce monde plongé dans la crainte et le doute. Tout devient sombre depuis quelques semaines et il n’y a aucune raison pour que les cieux ne soient pas secoués par des crise violentes de larmes. Continuer la lecture

Publié dans CORONAVIRUS | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | 4 commentaires

Et si on ne couvrait pas le vrai feu qui couve

Plus de 150 communes avaient décidé d’elles-mêmes de mettre en place des interdictions de circuler ou de sortir lors du dernier confinement mais Paris n’avait pas connu pareille obligation depuis l’Occupation. Le paradoxe c’est qu’en pleine guerre il était moins restrictif que celui qui vient d’être annoncé puisqu’il débutait à minuit et s’achevait à six heures du matin. Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , | 5 commentaires