CORONAVIRUS

Les soubresauts du Bistrot privé de ses Copains

Une barrique solitaire noie son chagrin dans la froidure humide. Elle paraît ridicule sur le parvis, ignorée de tous ces passant.e.s masqués qui se hâtent à s’imposer un couvre-feu volontaire. Le Bistrot de « mes » Copains ne parvient plus à s’ouvrir sur le monde. Il la ferme! 

Lire la suite