Archives par mot-clé : images

Le poids des mots et le choc des images

La charge des mots écrase bien des consciences et la vue de certaines images finit par aveugler les jugements. Les peurs prennent alors le relais et provoquent des réactions de masse épouvantables. L’insécurité sociale sous toutes ses formes s’étend en France, en Europe et dans le monde. Il suffit parfois d’une étincelle involontaire ou d’un boute-feu criminel pour que la « soute des certitudes » explose. Continuer la lecture

Publié dans PARLER SOCIETE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | 7 commentaires

La stratégie sécuritaire tourne au fiasco intégral

Cette semaine a encore renforcé la défiance à l’égard des responsables des structures réputées républicaines de l’Etat. Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , , , , | 7 commentaires

Cofinavirus (23) : les relations humaines mutent

La visioconférence devient le meilleur moyen de poursuivre ses activités en période de confinement. Tous les responsables respectueux des consignes se mettent à soliloquer devant leur écran d’ordinateur pour transmettre à ses interlocuteurs un message qu’il pense toujours essentiel. La qualité de l’exercice dépend de la qualité du « débit » car les images accompagnant la parole ressemble parfois à celles de Canal+ d’antan sans décodeur. Les coupures, les déconnexions ou les impossibilités de se connecter selon l’endroit où l’on est installé aggrave ce sentiment que vous êtes un inadapté de la technologie moderne. En fait on s’aperçoit que souvent le dialogue est bel et bien tributaire de la technologie et que votre droit à la parole dépend essentiellement de la dimension du tuyau qui la porte.
L’œil miniaturisé qui vous espionne finit par vous insupporter. Il ressemble à celui de Caïn dans la tombe car votre portrait s’affiche en permanence sous le regard des autres et il vous culpabilise car il n’est jamais conforme à vos espoirs. Votre entrée dans le débat nécessite que vous sortiez de cette attitude de bon élève sage et discipliné attentif aux propos des autres. C’est plus compliqué que prévu d’entrer dans un débat puisque comme à l’école il faut lever la main. La visioconférence artificialise les échanges entre plusieurs intervenants de même rang.
Il est cependant à craindre quelle devienne encore pendant longtemps et à moyen terme le moyen de tout régler dans notre quotidien. La distanciation sociale s’installera définitivement dans la vie quotidienne via des processus qui ne sont pas encore formalisés. Les malades ordinaires vont vite déserter les cabinets médicaux puisqu’il sera possible d’effectuer des diagnostics sur la base d’un entretien à distance. Les rendez-vous d’embauche commencent à s’effectuer sur les mêmes bases. Les enseignants dans certaines matière envoient les cours ou les devoirs par les supports les plus modernes. Les élèves s’habituent à cette distanciation pédagogique. Une caméra posée sur un bureau dans une salle de classe paisible, calme, silencieuse relèvera probablement un jour prochain de l’habitude institutionnelle. Les liens avec bon nombre de services publics ou privés basculent dans l’échange visuel à distance.
Les téléphones mobiles autorisent d’ailleurs depuis belle lurette ce dialogue dématérialisé souvent à caractère privatif. Depuis le début du confinement ces échanges se développent d’une manière exponentielle. Des centaines de milliers de Français ont créé des groupes de discussions afin de pallier l’isolement induit par les mesures de confinement. Ces derniers jours, dans les pays les plus touchés par le virus comme la France, l’Espagne et l’Italie, les appels audio et vidéo sur WhatsApp ont doublé. La notion de groupe a remplacée celle de réseau trop vaste et trop anonyme. On se rassure en se serrant virtuellement autour d’un écran. Les apéros virtuels font un tabac et bientôt les repas de famille seront organisés de cette manière.
Le son ne suffit plus. Le téléphone ordinaire vit ses dernières heures. Il faut voir, percevoir, revoir, entrevoir pour que le dialogue prenne des allures de réalités. Entendre ne suffit plus. Et la parole n’est plus suffisante. A la fin du confinement il sera totalement impossible de revenir sur ces échanges qui, certes existaient mais qui ont prix une dimension particulière. Les SMS sont dépassés car ils demandent un effort même minime d’écriture. Ils disparaîtront comme ont disparu les lettres d’amour, les cartes postales de vacances ou les messages de félicitaions ou de condoléances.
Dans les EHPAD par exemple ou depuis maintenant deux semaines les visites physiques étant interdites les échanges se déroulent via WhasApp ou Skype. Il est certain que dans l’avenir les établissements devront faire face à des demandes de ce type. On imagine que par exemple les chambres soient équipées du haut débit et de systèmes de liaison par image automatisés permettant un lien direct avec les familles. Les septuagénaires actuels sont entrés dans ce type d’échanges et il sera impossible de leur expliquer qu’ils ne sont pas possibles d’autant qu’ils sont gratuits.
Les relations humaines ne sortiront pas indemnes de cette période qui risque de durer « un certain temps » comme le fût du canon du sketch de Fernand Raynaud. En quelques mois des habitudes se prennent et comme c’est souvent le cas quand elles génèrent moins d’efforts relationnelles elles vont subsister. Si vous voulez en parler on peut organiser une visioconférence ou constituer un groupe WhasApp !
Continuer la lecture

Publié dans CORONAVIRUS | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Dans mon rétroviseur 2019 (4)

Une revue très personnelle de l’année écoulée qui n’engage que moi… Continuer la lecture

Publié dans BILAN ANNEE ECOULEE, PARLER SOCIETE | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Les images qui bousculent le pouvoir

Depuis le début des manifestations hebdomadaires apparaît une nouvelle certitude : les forces de l’ordre et les politiques qui les mandatent n’ont pas assimilé une donnée : désormais dans ce monde il est devenu impossible d’échapper à la puissance des … Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Mondial (1) : le reporter sportif… a perdu de sa superbe

La Coupe du monde de football entre par la porte étroite ou largement ouverte des rêves d’un enfant ou d’un adolescent ou désormais d’une adolescente. Rares sont ceux qui directement peuvent ressortir avec l’expérience d’un instant partagé de cet événement … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ces images qui renversent des montagnes d’indifférence

Une fameuse formule de Paris Match a longtemps fait le succès de ce magazine qui a pesé sur l’opinion durant des décennies. Voulant le situer par rapport à la télévision, les propriétaires avaient adopté la devise « Paris Match, le poids … Continuer la lecture

Publié dans PARLER SOCIETE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | 5 commentaires