CORONAVIRUS

La « pasteurisation » des espoirs d’un automne libre

les taux de vaccination étudiés par l’Institut Pasteur conduisent à s’interroger sur les échéances de réouverture à une vie mesurée des lieux publics aujourd’hui fermés. Une nouvelle étude, conclut qu’en raison du variant dit “anglais”, il faudrait que 90 % de la population adulte soit vaccinée avant de pouvoir revenir à une vie normale sans risque de rebond épidémique. Un niveau qui sera impossible à atteindre quand on connaît les réticences d’une part croissante de la population vis à vis du principe même de la vaccination ou vis à vis de certaines « marques » !

Lire la suite