Archives par mot-clé : politique

Les bons comptes qui risquent de ne plus faire de bons amis

Rappelons que depuis 1988, un financement public des partis est prévu, en fonction des résultats aux élections législatives et du nombre de parlementaires. Quand on sait que Les Verts, Les Républicains, le R.N, le P.S, le P.C sont des monuments en péril avec une trésorie dans l’orange ou le rouge vif, le premier tour des législatives devient aussi précieux que le tube reliant à la réserve d’oxygène pour un patient qui s’étouffe. Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , , , | 13 commentaires

Un résultat en trompe l’oeil intégral

S’il y a une tradition immuable le soir d’une élection nationale en France c’est bien la soirée de proclamation des résultats. Sur tous les plateaux des télés depuis quelques décennies, les mots restent identiques dans le camp des vainqueurs et dans celui des vaincus… Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | 19 commentaires

La campagne a dangereusement réduit la « politicodiversité »

La tendance dans le milieu politique institutionnel est plutôt à la morosité avec une forte tentation de laisser courir les événements en se repliant sur son pré carré. Les partis d’antan dont on ne sait pas encore ce qu’ils vont devenir tant ils sont mal en point au plan national financièrement et électoralement, sont annoncés en « voie de disparition » Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | 15 commentaires

Des soutiens en veux-tu et en voilà !

Après un premier tour de toutes les élections, la séquence des désistements et des soutiens constituait un moment clé pour le résultat du scrutin en cause. Cette pratique classique qui permettait aux partis installés de « marchander » leur appui et donc de pratiquer la monnaie d’échange selon le principe que l’électorat discipliné suivait très majoritairement. Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 commentaires

Le choix inquiétant lié à une campagne superficielle

Dans quinze jours la campagne pour les élections présidentielles sera officiellement close. Les rangées de panneaux officiels ont été installés sur les places des villages et attendent les portraits aussi glamour que possible des candidat(e)s. Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 10 commentaires

Les amitiés se renouvellent de toutes les manières

Certains disent que c’est l’expérience… D’autres prétendent que c’est l’aveuglement antérieur… Il arrive que dans les discussions le sujet soit évoqué à demi-mot… Dès que le mot est lâché il provoque des crispations ou des regards qui se détournent…En fait dans cette période où les liens sociaux se délitent ce que l’on appelle l’amitié n’a plus du tout le même sens que celui que lui a prêté Montaigne. Continuer la lecture

Publié dans pARLER SOCIETE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | 19 commentaires

Un débat piégé dans le désert des idées

Vraiment si les débats (sic) télévisés permettant aux électrices et aux électeurs de se décider à se rendre aux urnes pour le rendez-vous des présidentielles restent au niveau de celui entre Mélenchon et « Z » sur C8 je ne donne pas longtemps de survie à la démocratie représentative. Rien.. rien à part un numéro de cirque. Continuer la lecture

Publié dans COUP DE GUEULE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | 11 commentaires

Le plaisir de vous permettre d’estomper la distanciation sociale

Lorsque début septembre 2005 je me suis lancé dans l’écriture quotidienne d’une chronique sur le blog que j’avais intitulé alors « L’AUTRE QUOTIDIEN » j’étais un peu dans la situation du naufragé lançant une bouteille à la mer. Impossible de savoir si quelque part elle parviendrait sur le rivage d’une personne intéressée par une version légèrement différente du quotidien pratiqué, entendu ou relaté. La réussite éventuelle d’une telle initiative passerait en effet par la capacité de convaincre de l’utilité d’ouvrir en permanence des « fenêtres » diront les uns, des « respirations » rétorqueront les autres pour des citoyens la plupart du temps inconnus.
L’intérêt de l’écrit c’est qu’il demeure. Il échappe même à l’impitoyable effet destructeur du temps si on a la volonté de le protéger et peut ainsi servir de référence lorsque l’on revient en arrière. Parmi les 4 800 « élucubrations » que j’ai pu délivrer rares sont celles qui résisteront à l’épreuve des critiques. Comme les prédictions de Nostradamus qui n’ont d’intérêt que quand on tente de faire coller les événements passés avec leur contenu, l’auteur que je suis est heureux de constater quelques récits ou analyses peuvent être considérés à posteriori comme intéressants. C’est une vraie satisfaction.
En passant de L’AUTRE QUOTIDIEN » à « Roue libre » j’ai conservé la même option mais en ajoutant la possibilité de me laisser aller à l’humeur du jour plus qu’à l’actualité. Depuis le 1° juillet dernier j’ai tenté de me débarrasser de la gangue des appartenances politiques pour ne pas écrire politiciennes. Une décision générant le refus de citer un seul nom ou de commenter une seule prise de position locale ou nationale relative à ce milieu que j’ai trop fréquenté. Impossible pour autant d’être insensible aux évolutions de ce secteur de la vie sociale alors ce ne sera que sur la base de « valeurs » et de «  principes » et aussi rarement que possible.
Ces évolutions ont eu pour effet de contrarier les algorithmes qui règlent la notoriété des supports comme les blogs. Ils n’aiment que les textes provocateurs ou aguicheurs utilisant des termes « vendeurs » pour un lectorat passionné par la polémique. Aucune référence complotiste. Aucun lien avec des supports sulfureux. Simplement des références aussi travaillées que possible et des mots inspirés par une volonté pédagogique permanente. Il ne s’agit vraiment plus de prétendre délivrer une vérité mais d’inciter l’autre à la rechercher pour construire la sienne. Une gageure quotidienne.
Chaque jour vous êtes une poignée de fidèles à oser réagir. Des dizaines de milliers de « commentaires » ont été publiés et seulement une centaine ont été éliminés en raisons de leur caractère diffamatoire ou raciste. Comme ce serait le cas au « Bistrot » la très large majorité des « avis » publiés émane de personnes que je connaissais ou que j’ai appris à connaître. La magie du blog c’est qu’il a aboli les distances en me permettant de tisser des liens avec des personnes que je n’aurai jamais rencontrer. Mon regret restait que depuis le début des parutions l’inter-action entre les lectrices et lecteurs ne soit pas plus présente. Je le vivais parfois comme un échec.
Christian, mon frère d’armes puis de plume ; Laure ma « companera » (1) des années « un Rocard sinon rien » ; Jean-Jacques l’homme qui refuse les charentaises confortables des certitudes » ; à Jean-François « le meunier provençal qui trie les grains de vérité de l’ivraie de la facilité » un quatuor s’est créé rendant mon « autre quotidien » heureux. En effet je jubile en lisant leurs échanges cultivés, humoristiques et ciselés. Rien ne les prédestinait à échanger ou à partager et ce n’est que grâce à « Roue libre » qu’ils ont pu se découvrir et s’apprécier. Du lundi au samedi (2) leurs échanges m’apportent des lueurs de plaisir récompensant mon souci quotidien de produire ce qui leur sert de prétexte à leur conversation distanciée.
J’aimerai tant que si vous lisez ces lignes vous acceptiez vous aussi de temps en temps de participer à ce qui se veut avant tout un appel à commenter. Rejoignez le carré magique. Vous avez votre place sur le terrain des idées. Mettez-vous en roue libre. Dans cette période où se retrouver physiquement constitue un authentique tour de passe-passe, j’avoue avoir envie de faire vivre ce partage. Peu importe les raisons pourvu que l’on ait l’ivresse des rencontres. Je vous promets un rosé social si vous acceptez de relever ce qui peut être un défi.
(1) Tu ne me critiqueras pas car je ne sais pas faite le tilde
(2) Erreur Laure : tu as une chronique 6 matins sur 7 et je n’ai jamais 48 heures de repos… ou de farniente car je n’écris pas pour Roule Libre uniquement le samedi soir Continuer la lecture

Publié dans AU QUOTIDIEN | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | 24 commentaires

Citoyenneté : la responsabilité individuelle dans le cadre collectif

Le fondement de ces comportements est toujours le même : la responsabilité individuelle dans le cadre collectif. Plus les jours passent et plus la vie de la cité (politique) nécessite une autre approche que celle du « chacun pour soi » sans se soucier des autres.  Pas une seule minute sans que nous ayons un choix citoyen responsable à effectuer vis à vis des autres ou de soi-même. Continuer la lecture

Publié dans ACTUALITE | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 23 commentaires