PARLER POLITIQUE

Amour, masque, gel et virus

Dans le théâtre du XVII° ou du XVIII° les amoureux se masquaient pour des raisons souvent liées à l’hostilité des parangons de vertu, pour échapper à des parents sévères, pour dissimuler leurs sentiments coupables . Or voici que le masque revient dans le jeu de l’amour physique et du hasard de la contamination virale.

Lire la suite