Arbre-de-la-LaïcitéLorsqu’en 2010, après avoir retrouvé, via internet, celui que j’avais accompagné de loin dans le syndicalisme unitaire enseignant, j’ai décidé que l’un des premiers arbres de la laïcité marquant la loi du 9 décembre 1905 séparant l’église de l’État serait planté à Créon, je tentais de relancer au niveau local un vrai débat sur la laïcité. Des dizaines de personnes m’avaient accompagné le 19 Juin 2010 dans ce geste symbolique que Guy Georges, cet instituteur syndicaliste de Haute-Marne, secrétaire général de l’emblématique Syndicat national des instituteurs (SNI, puis SNI-PEGC) de 1976 à 1983, militant associatif, président de l’association Solidarité laïque après sa retraite, président du Comité de coordination des œuvres mutualistes et coopératives de l’éducation nationale (CCOMCEN), ancien conseiller d’État en service extraordinaire, avait initié. Le débat qui avait précédé la plantation par Philippe Madrelle et de très nombreux élus présents avait porté sur l’absolue nécessité de redonner vie à une notion essentielle pour la qualité de la vie commune dans le cadre de la République. Des messages de Paul Quilès, de Laurent Fabius, avaient été lus et ils rappelaient combien ils soutenaient cette initiative, reprise dans une vingtaine d’autres communes de Gironde avant un repli frileux, malgré la conviction déployée par la déléguée départementale de ce mouvement des planteurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

En fait, un appel avait été signé, qui souhaitait notamment la création d’une journée nationale de la laïcité le 9 décembre de chaque année. Il existe tellement de commémorations religieuses « officielles » dans notre calendrier que ce rendez-vous a toute sa place et tout son intérêt. Il permettrait dans tous les établissements scolaires, dans toutes les communes, de rappeler les valeurs portées par un concept français qui mériterait plus que bien d’autres d’être exporté ! Voici que Vincent Peillon, peu soutenu publiquement par le gouvernement auquel il appartient, vient de proposer la mise en place dans les écoles, les collèges et les lycées publics une « charte de la laïcité » qui devra s’accompagner de leçons de morale laïque ! Une initiative louée par certains enseignants mais qui mourra aussi vite qu’elle est née si on ne la conforte pas par une pérennisation sociale. Le système scolaire ne peut pas être isolé du reste de la société et devenir le seul à porter ce qui constitue l’un des piliers de la République.

Méconnue, bafouée, humiliée, la laïcité a besoin d’exister hors de l’école et de devenir une grande cause nationale. Partout où elle n’existe plus, partout la sanction est la même : haine, confrontation, rivalités religieuses prennent le dessus sur la tolérance, le respect et la paix ! Les récentes manifestations intégristes contre l’acte civil que représente le mariage libre témoignent de la virulence de ces phénomènes obscurantistes. C’est une réalité et il n’est jamais innocent de constater que des arbres plantés avec soin et motivation par les laïques ont été sciés dans certaines villes de la France réputées modernes.

« Parmi ses nombreuses missions, l’école doit enseigner les valeurs de la République, nos valeurs communes. L’article premier de notre Constitution affirme que la République est indivisible, démocratique, sociale et laïque. L’école doit enseigner ces valeurs, expliquer leur signification, rappeler leur histoire. Car si on ne les enseigne pas, il ne faut pas s’étonner après qu’elles soient méconnues ou même ignorées. Cela vaut pour la laïcité (…) » a expliqué Vincent Peillon. Il a raison. Je le soutiens et même je vais tout faire pour qu’il en soit ainsi.

Les écoles publiques créonnaises viennent de voir apparaître sur leurs entrées la formule peinte : Liberté, égalité, fraternité, laïcité ». La seconde étape sera d’inaugurer le 19 décembre prochain ces « fresques » portées sur tous les bâtiments publics. Le lancement d’une pétition nationale pour la création d’une journée nationale de la laïcité le 19 décembre sera mise en place par mes soins et adressée au Président de la République ! Elle partira d’un appel du Conseil municipal de Créon qui se réunit ce jeudi 12 septembre 2013. Il sera démultiplié à toutes les communes de Gironde dès son vote, sous forme de motion.

La laïcité n’est contre aucune religion, aucune croyance. Bien au contraire. La laïcité rassemble sans distinction, elle ne sépare pas comme le font les religions. La laïcité libère de toute domination de la pensée, elle n’opprime pas par des principes dénués de tout fondement raisonnable. La laïcité respecte absolument chaque être humain, elle ne stigmatise pas celles et ceux réputés différents. La laïcité pacifie les sociétés traversées par des courants ethniques et religieux hostiles, elle ne brutalise pas les êtres, croyants ou incroyants . « Elle offre un espace préservé et neutre dans lequel on doit donner à chacun, quelle que soit sa religion, quelle que soit son origine sociale ou géographique, les moyens de choisir et de construire sa vie » ajoute Vincent Peillon. La Charte de l’éducation nationale doit être démultipliée à tous les lieux publics, tous les espaces de partage social, à tous les services accessibles au grand public. C’est ce que Créon fera dans les prochains jours…car le XXI° siècle doit être laïque !

3 Réponses

  1. J.J.

    Notre Arbre de la Laïcité a été vandalisé par des intégristes, ennemis du Mariage Libre, ou plutôt des fanatiques ayant trouvé une occasion d’exprimer en public leur haine et donner une preuve, s’il en était besoin, de l’étroitesse de leur esprit.

    Cela ne t’étonnera pas si j’approuve sans conditions ton projet et tes propos.

    Répondre
  2. Delloue

    Bravo pour ce courage de réaffirmer l’un des principes fondamentaux de notre République. Actuellement certains élus ont la laïcité honteuse sacrifiant ainsi à la confusion mentale ambiante. Relire pour ancrer nos convictions le livre de Gérard Delfau et de Wassyla Tamzalli lettre d’Alger aux européens désabusés Cordialment

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.