Les "vélofolies" de La Rochelle

Le vélo…La Rochelle accueille le 18e Congrès des villes et territoires cyclables  à partir de mercredi. Un moment capital dans cette période du Grenelle des mots, mais surtout pas des décisions concrètes. Aucun représentant du gouvernement ne viendra devant les 400 élus et techniciens annoncés, représentant plus de 1000 collectivités territoriales .

Le vélo, c’est pourtant devenu plus qu’un mode de déplacement, plus qu’un loisir, plus qu’un outil au service de l’aménagement durable des territoires et de réappropriation de la ville… c’est tout ceci à la fois !

a byciclette !! (2)Un projet de ville et de vie. Un outil de transformation sociale. C’est une entrée, en apparence modeste, mais qui permet de construire un projet cohérent de société autour de ses atouts fonctionnels, de sa transversalité, de l’ardente nécessité qu’il impose de penser l’accessibilité globale aux services et aux équipements de la ville, et non la seule « défense » d’un mode de transport parmi d’autres. Autour de sa capacité à initier de nouveaux apprentissages de la cohabitation et de la mixité, les conditions du vivre ensemble…

Le vélo peut contribuer à une nouvelle forme de citoyenneté active. Il doit être désormais considéré – par la multiplicité de ses pratiques, par ses retombées sociales, par le dynamisme du milieu associatif – comme un facteur essentiel d’une nouvelle approche de la vie collective et d’un développement soutenable.
Plus que jamais, l’avenir a besoin du vélo ! Je présiderai, en effet, durant ces trois jours (mercredi après-midi avec une étude de cas et vendredi avec une table ronde associative de la Fubicy) ces travaux consacrés au meilleur ami de l’Homme citoyen.

Le congrès des villes cyclables offrira à celles et ceux qui viendront y « pédaler » leurs idées, trois jours pour nouer des contacts, échanger, promouvoir des solutions de mobilité alternative, affirmer et assurer ensemble le développement du vélo, des tables rondes ouvertes sur l’actualité de la pédagogie du vélo, de l’intermodalité et des nouveaux services à la mobilité, des ateliers connectés aux préoccupations des aménageurs et des décideurs : plans de déplacement d’entreprise, zones de circulation apaisée, outils d’évaluation des politiques cyclables et une exposition des meilleurs produits : stationnement, vélos, marquage, location et libre-service, conseil, marketing… contribueront à faire de ce rendez-vous un temps fort national et même international, puisque le club des villes cyclables espagnoles, dont le Maire de San Sebastian est le Président, sera présent.

Le 7 octobre : une étude de cas, réunissant élus, aménageurs, techniciens des collectivités du Club, animée par des représentants de l’agglomération et des collectivités partenaires, sur site, dans l’agglomération et à l’Espace Encan (centre ville, Quai Louis Prunier) rassemblera les techniciens.
Les 8 et 9 octobre, à l’Espace Encan, se tiendront les ateliers et les sessions plénières. Un moment émouvant, car le Maire de la plus petite ville du Club (Créon) aura à faire vibrer les grandes collectivités, qui l’oublient bien souvent, en faveur d’un outil citoyen de développement social et durable.

POUR EN SAVOIR PLUS

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les "vélofolies" de La Rochelle

  1. Ping : Twitted by darmian

  2. Ping : Twitted by Villescyclables

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.