Irresponsabilité, TVA anti-sociale et reniement ostentatoire

Depuis bientôt cinq ans en dehors de la période bling-bling du Chef de l’État français, qui fut la seule sincère, il n’y a pas eu une once d’efficacité gouvernementale. Chaque jour, le premier collaborateur de celui qui avait tout promis, n’aura été que le plombier posant ses doigts sur une tuyauterie trouée. Rien n’a enrayé une chute libre permanente et la défaillance totale d’un système du profit qui joue à l’Hydre de Lerne, mais désormais plus rien ne retient la machine UMP qui n’espère plus qu’une épidémie électorale Alhzeimer ou une déferlante poujadiste qui renflouerait la Marine. Alors, il faut absolument ressortir les poncifs habituels de la Droite lorsqu’elle est au bout du rouleau, pour tenter de retrouver cet électorat ancré dans le pays, qui se délecte d’idées toutes faites.
La première, c’est que tout ce qui arrive ne peut pas être de la faute de celui qui se décarcasse en s’agitant tel coyote Bip-Bip, en faisant croire à une efficacité venant uniquement du paraître. Les idolâtres présidentiels vont ainsi accuser le monde entier d’être responsable de la déroute UMP dans la gestion d’un pays reçu, si l’on en croît François Fillon, « ruiné » par ses prédécesseurs UMP dont un certain Nicolas Sarkozy, ministre de l’économie et des finances ! Il arrive que ce soit même les socialistes qui en soient responsables, puisque ces lâches, ces traîtres, ces minables… tardent à publier leur programme présidentiel, ce qui prive les contempteurs gouvernementaux de leur job favori : occulter leurs échecs en dénigrant ce que les autres n’ont jamais fait ! Il paraîtrait même que la faillite du pays aurait été causée par un certain Honoré-Gabriel Riquetti de Mirabeau qui aurait, en refusant de quitter la salle du jeu de paume, détruit les équilibres économiques français !
La seconde supercherie toute prête qui va être ressassée, c’est que le salut passe par la suppression du principe républicain de l’impôt progressif équitable, car il conduirait à la fuite des nantis qui spéculent sur des profits en dormant. C’est ainsi que l’on a supprimé la taxe professionnelle pour la remplacer par des taxes en tous genres qui n’ont pas empêché une seule suppression d’emploi ou une seule délocalisation… un échec patent qui va être largement plus onéreux pour l’État que les fonds exonérés ! La lâcheté politique consiste à créer des taxes, alors que le courage politique réside dans la capacité à justifier l’utilisation de l’impôt. Dans le premier cas, on se planque derrière un texte que personne ne connaît, alors que dans le second, on assume, face à l’électorat, l’équité de la mesure prise.
L’UMP, depuis 5 ans, a inventé, modifié ou tripatouillé plus de 35 taxes différentes, et a clamé sur tous les tons que les socialistes allaient éreinter le pays sous les impôts. Le résultat, c’est qu’acculée par la ruine du pays (600 milliards de dette supplémentaire en 5 ans) les penseurs élyséens sont incapables de manger leur chapeau de clowns et inventent la TVA sociale qu’ils avaient présenté en mai 2007 comme le bijou du quinquennat, dès le passage au Fouquet’s de leur mentor ! Il est impossible à tout économiste un tantinet objectif de croire en cette mesure qui est d’une couardise absolue ! Elle va accentuer la ruine du pays dans le second semestre 2012 car elle n’aura qu’une seule conséquence : faire payer par les plus pauvres les exonérations que l’on va accorder sans aucune compensation aux plus riches que sont les actionnaires !
Après avoir baissé, uniquement pas électoralisme débridé, la TVA sur la restauration, après avoir assassiné la création d’emplois par l’exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires, après avoir supprimé l’ISF et renforcé par un tour de passe-passe le bouclier fiscal… l’UMP sarkoziste va taxer et surtaxer la consommation, raréfier les achats, restreindre la production et donc inévitablement faire exploser dans quelques mois (après les présidentielles et les législatives) le chômage ! Les experts de l’Insee ont examiné le résultat réel des hausses précédentes. Il en ressort que les entreprises finissent toujours par répercuter intégralement… le mouvement sur les consommateurs. L’effet net de la TVA sociale est donc simple : les entreprises y gagnent toujours, les salariés du privé peuvent espérer s’y retrouver un peu, mais les retraités, les fonctionnaires et les chômeurs, les pauvres, y perdent beaucoup !.
Il restera une troisième supercherie qui consiste à ériger en victoire le reniement permanent de ce qui a été décidé et plus encore le reniement abject de ses propres convictions. La preuve la plus récente ? A l’Élysée, vous avez mal compris. Il n’y a pas un défenseur effréné du capitalisme, mais depuis dimanche un autogestionnaire convaincu. Il avait cité le tenace Jaurès, il avait invoqué les mânes de Guy Mocquet, il rend un hommage régulier aux résistants du Vercors, il avait serré la main des communistes Hu Jintao ou Poutine, du révolutionnaire Khadafi… on croyait avoir tout vu, mais ce n’était rien à côté de son goût pour les coopératives ouvrières de production (SCOP), portées par une loi de…1947 que l’on doit à Paul Ramadier, mais qui furent lancées en 1831 puis reprises par Proudhom quelques décennies plus tard ! Après une long dimanche de travail, pour simplement éviter avant les présidentielles un plan social de plus, laissant sur le carreau des centaines de travailleurs, les ministres UMP dopés par leur Aladin élyséen, inventent la coopération ouvrière !… Je l’affirme, après l’irresponsabilité institutionnalisée, la TVA antisociale, le Sarkozisme va inventer le capitalisme autogestionnaire ! Jusqu’où iront-ils pour conserver le pouvoir ?

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Irresponsabilité, TVA anti-sociale et reniement ostentatoire

  1. batistin dit :

    TVA SOCIALE
    T.V.A.S.

    Tu Vois l’Argent S’enfuit
    Toujours les Veaux Affamés Sous la mère
    Tes Vacances Annulées sans Souci
    Taxe sur la Viande Achetée Salée
    Très Vieil Arnaqueur Satisfait
    Tout Va À S…

    Tu es Valeureux Ami sans le Sou
    Tes Vertueuses Années de Socialo
    Tes Verts Amours Scintillants
    Tous les Vieux Anars Séniles
    Tous Venus Amoureux Sensibles
    Tirer Vainement l’Alarme au Scrutin
    Trop tard Voilà l’Armée Satisfaite.

    Tous les Vainqueurs Affameurs Sarcastiques
    Tous Vieux Aristos Surfaits
    Terribles V.i.p Attirés par la Scène
    Tentent encore Vainement de nous faire Avaler les Serpents
    Traitant Virtuoses l’Arnaque de Sociale !

    Toutes les Vérités Avouées Simulées
    Toutes les Vantardises Affairistes Susurrées
    Terrible Vent Annonçant la Suite.

    Toutes les Vaines Années à Suer
    Travailleur Volontaire Acharné Syndicaliste
    Tu Vas Aimer Sûrement
    Taxe Volée sur l’Argent Stocké
    Tes Véritables Amis Sympathiques
    Tous Venus sans Amertume au Social.

    Tes Valeurs Affirmées au Service
    Tant Valorisant de l’Aimable Société
    Tu Verras Amplifiée la Sécurité
    Tu Verras s’Agrandir la Sinistre
    Taxe sur la Vie déjà Anachronique des Survivants

    Tous ceux Venus au monde sans dans la bouche la cuillère d’Argent des S….

  2. Nadine Bompart dit :

    Bravo pour votre article!!!
    J’espère que les Socialistes vont revenir sur tout ça dare-dare….
    Une chose m’amuse dans ces voeux: autant Sarko s’essaye à la voix douce, complice, autant Hollande se met à aboyer ses phrases, hachées comme à la mitraillette! Que lui arrive-t-il, lui d’ordinaire si doux ????
    Je ne crois pas que se soit la peine de jouer à ce jeu-là pour être entendu, pour être crédible….

  3. Les libéraux critiquent la TVA »S »
    Le très libéral Alain Madelin juge la TVA sociale tout au plus inutile.
    « Dans la crise actuelle, proposer une réduction du pouvoir d’achat des Français pour le transférer vers les entreprises ne me paraît pas de bonne politique. »
    En d’autre termes le financement de 30 milliards annuels de cotisations patronales dédiées à la CAF serait transféré sur la consommation. Les entreprises verraient ainsi leurs charges diminuer et leurs profits augmenter. Les salariés « pourraient » voir baisser leurs cotisations ( si le MEDEF le veut bien) , les retraités ( et autres inutiles: malades, handicapés, chômeurs, RSA…) verraient une nouvelle baisse de leur pouvoir d’achat.
    La politique de Toopty 1er c’est toujours la sauvegarde écologique des espèces protégées: riches et patrons et la chasse à leurs prédateurs (Ces salauds de pauvres et d’assistés).
    L’amarre est tellement grosse que même l’ultra libéral Madelin le dit!

  4. Michel dit :

    Sur le plan politique, je m’interroge sur le « bénéfice » que l’UMP et Sarkozy espèrent tirer de la mise en œuvre de la TVA sociale…
    Ne se souviennent ils pas que Laurent Fabius, grâce à une question pertinente posée à Borloo le soir du premier tour des législatives de 2007, avait été à l’origine de la perte de 50 à 60 députés pour la droite alors que l’on annonçait un raz de marée de celle-ci?
    Font ils la même erreur? ou, une fois de plus, est-ce une stratégie qui consiste à annoncer une mesure impopulaire pour la démentir quelques jours après et apparaître ainsi comme un président qui « consulte » les français et, in fine, tient compte de leur avis?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.