Les gens du voyage en tracteurs vont entrer dans Paris

Le déferlement des commentaires offusqués, indignés, haineux a été impressionnant après la démarche très particulière des gens du voyage ayant bloqué l’autoroute A 61. Dans la nuit de vendredi à samedi puis pendant une partie de la journée de samedi, une soixantaine de personnes ont en effet interrompu la circulation payante entre Paris-Lille avec des pneus et des palettes avant d’alimenter le feu avec des poubelles ou des arbres qu’ils avaient tronçonnés. Une démarche collective pour obtenir que le fils de l’un des morts de la fusillade tragique de Roye puisse obtenir la permission de sortir quelques heures de prison pour assister aux obsèques de son père. Il fallait une décision de justice et pas une décision politique… mais bien évidemment immédiatement la Droite et le FN avaient souligné la « faiblesse du gouvernement face à ces agissements » et Xavier Bertrand y était allé de sa missive au Premier Ministre. « Une telle manifestation, un tel blocage, sont inacceptables, et en tous points contraires à l’Etat de droit», a écrit le membre éminent des « Républicains » dans une lettre au Premier ministre, transmise à la presse. Et celui qui est également candidat aux Régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie d’insister : « Au-delà des conséquences gravissimes pour les automobilistes, nombreux en ce week-end de retour de vacances, cet événement aura aussi des conséquences économiques réelles, s’agissant de la remise en état des voies et des moyens liés à l’organisation de la reprise du trafic».
L’ancien ministre se demandait « quelles instructions ont été données aux forces de l’ordre et à quel moment» : « Je vous demande, Monsieur le Premier ministre, de bien vouloir prendre toutes les dispositions pour que des sanctions exemplaires soient prises à l’encontre des auteurs de ce blocage(sic), et de vous assurer que ceux-ci assurent la réparation de leurs actes.»
On a vite ajouté à ces commentaires confortés par ceux de Marine Le Pen, Collard et consorts le coût de ce blocage évalué par la Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France qui vole les automobilistes depuis des décennies. « Au total, on estime notre dommage à environ 500 000 euros, 100 000 euros de dégâts divers et 400 000 euros de péage car on a dû ouvrir les barrières  »  a déclaré un des responsables de la Sanef . Il a versé une larme de crocodile sur les clients ; « On a une pensée pour tous nos clients (sic) qui se sont retrouvés dans des conditions de circulation très difficiles lors de ce dernier retour de vacances ». On résume : quelques milliers de personnes logiquement pressées de rentrer chez elles ont été bloquées dans un embouteillage fortuit et les bénéfices colossaux d’une société sont touchés. C’est condamnable !
Pour ma part je condamne ce type d’action, de manifestation mais en ce qui me concerne je les dénonce et les condamne toutes ! La Droite et le FN ainsi que tous les patrons d’Ile de France vont dans la journée dénoncer avec autant de vigueur le blocage des millions de gens (pas des touristes mais des salariés) et d’entreprises (pas des sociétés largement bénéficiaires) par des agriculteurs mécontents. Quelle sera la manifestation la plus légitime ? Qui va chiffrer les conséquences économiques du blocus de la capitale ? Si l’image des gens du voyage les fait condamner d’avance est-on sûr que celle de la FNSEA sera aussi descendue médiatiquement ? Va-t-on mesurer la longueur des bouchons et plaindre ces pauvres automobilistes « pris en otage » ? Va-t-on chiffrer l’impact financier sur les transports collectifs ? Attendons pour juger la lettre des leaders de l’opposition de droite au Premier Ministre.
Je partage totalement l’avis des agriculteurs de la coordination rurale sur cette manifestation. Le président du deuxième syndicat agricole, a dénoncé une « prise d’otages » ajoutant que « cette déferlante de tracteurs va faire des dégâts pour notre profession. On va prendre en otage notre ventre, les gens qui mangent à Paris et qui ont encore de la sympathie pour nous ». Il a expliqué à François Hollande que son syndicat se « désolidarisait totalement du déploiement de force du roi Beulin (président de la FNSEA avec sa casquette de groupe à 7 milliards », allusion au groupe Avril, leader des huiles en France, que préside Xavier Beulin… Le vrai problème est là : qui et que représentent les 1 500 gens du voyage en tracteurs annoncés ? Quel type d’agriculture ? Quel type d’élevage ? Quelle France rurale ? Attendons les réactions pour le savoir.

Ce contenu a été publié dans PARLER ECONOMIE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Les gens du voyage en tracteurs vont entrer dans Paris

  1. J.J. dit :

    Comme d’habitude ce sont les nantis et les privilégiés et opportunistes de la profession qui vont « prendre en otage « , selon l’expression consacrée, les usagers, travailleurs, et entreprises, soit disant bénéficiaires des largesses de l’état providence.

    Les agriculteurs, les vrais, (pas les exploitants-exploiteurs agricoles insatiables, juchés sur des monstres hors de prix) qui sont vraiment en difficulté, n’ont ni le temps ni les moyens de se livrer à ce genre de fanfaronnades. Ce sont pourtant eux qui auraient le plus besoin des aides siphonnées par les parasites de la FNSEA et consorts.
    Je suis parfaitement en accord avec les positions de la Coordination Rurale.

  2. Facon dit :

    Et si les paysans n’étaient pas des électeurs ?

  3. Gillet dit :

    il faut bien que les politiques comprennent que dans  » paysans  » il y a le mot  » pays  » et si l’on ne veut pas descendre très bas en France nos hommes cultivant la terre doivent manifester pour obtenir tout ce qu’on leur doit…………. la vie .

  4. J.J. dit :

    Ce ne sont pas des paysans qui manifestent.
    Les paysans font partie d’une espèce en voie d’extinction, quand ce n’est pas déjà fait.
    Ceux qui manifestent, ce sont des exploitants agricoles, certains sont exploités certes, mais certainement pas les tireurs de ficelles, exploiteurs largement nantis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.