Lettre ouverte à toutes celles et tous ceux qui m’ont accompagné

Dans quelques jours je mettrai volontairement un terme à plus de trente-huit ans de mandat électif et à une cinquantaine d’engagement dans la vie publique. Ce parcours n’a été possible qu’avec le soutien de milliers de citoyens connus ou méconnus, d’amies ou d’amis fidèles, de militants dévoués ou de personnels administratifs compétents. Vous êtes de ceux-là avec tant d’autres que je ne pourrai pas (ou plus) contacter mais que je n’oublierai pas.

 Votre appui direct ou indirect, vos marques d’amitié, votre compréhension, et plus encore votre soutien moral, ont été essentiels. Je tenais donc à vous en remercier du fond du cœur car je vous dois une parcelle du vrai bonheur que j’ai eu à servir l’intérêt général.

Je suis certain de ne pas avoir toujours été à la hauteur de votre attente. Je comprends que vous ayez choisi parfois des sentiers différents. J’admets que nous n’ayons pas su éviter parfois des déceptions. Je vous assure que ces inévitables aléas de l’action n’altéreront en rien ma reconnaissance. Je vous assure que je ne garderai que les moments de partage réussis. Et ils sont largement majoritaires.

 J’espère simplement avoir été fidèle aux valeurs essentielles du vivre ensemble. Attaché à défendre une citoyenneté de plus en plus malmenée, j’ai tenté d’expliquer, d’informer et de convaincre sans sectarisme et en toute liberté. Le progrès, la justice sociale, la solidarité, le respect de la laïcité et des autres quels qu’ils soient auront été les repères essentiels de ces quatre décennies.

 Tant comme acteur associatif, comme conseiller municipal ou syndical, comme maire, comme président de la Communauté de Communes du Créonnais, comme Conseiller général puis départemental, j’ai pu bénéficier de la plus précieuse des marques d’estime qui aura été votre confiance. Ce fut essentiel pour moi. Ce fut décisif.  J’en suis fier et heureux;

 Restez actifs. Gardez l’espoir dans un monde meilleur. Participez à votre manière à sa construction. Ne désespérez jamais de l’avenir.  Sachez que je serai présent aussi longtemps que possible comme compagnon attentif et aidant. Je continuerai à transmettre ce que ces années m’ont appris. Je ne resterai pas inactif. Je souhaite que les idées, les pratiques et les valeurs que j’ai portées soient reprises et que, par exemple la majorité départementale actuelle bénéficie de votre confiance.

                                    Merci pour tout.

                                    Merci pour vos messages.

                                    Merci de m’avoir tendu la main dans les moments difficiles.

                                    Merci pour ce que vous avez été pour moi.

                                    À bientôt afin que nous nous retrouvions le plus longtemps possible dans le seul monde qui compte pour moi, celui du quotidien partagé. Bon vent !

Ce contenu a été publié dans ACTUALITE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Lettre ouverte à toutes celles et tous ceux qui m’ont accompagné

  1. Puyo martine dit :

    Bonjour Jean Marie
    J’espère que ce n’est qu’un au revoir, et que je te lirai encore longtemps sur des sujets plus futiles, prends des vacances , profites pour faire un grand voyage, le Canada te tend les bras ainsi que ton petit fils. Bon vent, adichat, au revoir, à bientôt.

  2. Philippe Labansat dit :

    Bonne vie personnelle, légère, affranchie et riche…

    • Bernie dit :

      @ Martine,
      Savez vous que des réfugiés polonais en France ne peuvent pas revoir leur fils exilé économique au Canada. Sans service militaire en France, il est hors de question de revenir sur le sol français. Ce sont les conséquences de la 2ème guerre mondiale.

    • Cortot dit :

      Jean Marie, je te souhaite une longue route de cette vie si intense, variee, diverse, partagée mais aussi de repos et de famille… Bien meritee.
      C’est bien toi qui doit recevoir tous ces Merci……. A certains moments de chemins croises, dans notre vie, qui n’a pas trouve un Monsieur Darmian à l’ecoute

      Avec le coeur, avec courage, avec son argent personnel et toujours pour les, autres. Tu as oublie ?
      c’est comme si c’etait hier… J’ai une pensee pour Jean Pauly qui etait mon Vice Président à cette epoque et j’ai appris beaucoup de ces conseils toutes ces années.
      Ne pas changer.. Rester l’homme humain, droit, intégre et respectueux que la vie a faite et que nous connaissons tous..
      J’ai eu la chance de connaitre ta Maman.. son éclatant sourire.. Quelle fierte doit elle eprouver dans son étoile tout la haut….
      BONNE RETRAITE Jean Marie.. Poursuivre tes écrits, profiter de ton épouse, tes enfants, tes petits enfants. Les voyages forment la jeunesse aussi…. Je suis certaine que tu vas trouver tellement de choses a faire… Que l’ennui ne sera jamais le bienvenu dans ta vie… Trop habitué à être présent ou les autres ont besoin de lui….
      Bonne santé c’est important. Certaine aussi que tu sauras garder la richesse que ton coeur possède depuis toujours.

  3. Angel Martinez dit :

    Bonne route, bonne santé et a continuer l’écriture…

    • Bernie dit :

      La politique est agressée de toute part. Comment JMD peut-il encore tenir le coup. Le parti socialiste n’a que le nom, les copains et les amis sont quelquefois de faux amis. Ah la.bataille électorale c’est pire que la guerre des tranchées. Plus jamais ça, la vie est bien autre chose qu’une bataille idéologique qui peut déboucher sur une guerre.

  4. Bernie dit :

    @ Martine, j’aime bien JMD et ses ancêtres mais quand est-il du ghetto de Varsovie aujourd’hui ?

  5. LAVIGNE Maria dit :

    Respect Monsieur ! Bonne route pour la suite, vous avez tant à transmettre
    Cordialement

  6. Grene christian dit :

    Bravissimo à toi, le Garibaldi de la politique et le Coppi des pistes cyclables, le Dante de l’écrit et le Caruso de la parole, le Darmian de l’Amitié. Mais ça, c’est les frères Dupond(t) et le réalisateur Nanni Moretti qui me l’ont soufflé.

  7. Grene christian dit :

    PS: Je parlais des frères Dupond(t) et de Nanni Moretti parce qu’il y en a qui confondent Darmian avec Darmanin…

  8. Un beau et digne salut à tous de Jean-Marie, qui n’est qu’un au-revoir car le témoin reste vigilant et actif, et ce blog poursuivra son bonhomme de publication, je l’espère.
    Égoïstement, eu égard à un passé militant qui me ramène quarante-quatre ans en arrière (je ne serais pas étonné que Laure vienne lire ceci et se dise « Bruno en est à ‘nous, les anciens combattants’… snifff ☺ », je réagis avec encore plus d’émotion à lire cette lettre ouverte. Cela alors que nous sommes en pleine bagarre électorale pour que sur nos territoires soient poursuivies les actions pour lesquelles Jean-Marie s’est tant engagé et sur l’équilibre financier desquelles il a tant veillé.

    • Laure Garralaga Lataste dit :

      26 juin 2021 1h32 : Merci Bruno pour l’occasion offerte……
      Vendredi 25 juin 2021, Laure vient de rentrer de Paris (jeudi : ambassade espagnole) et vendredi, jour où nous avons honoré… Manuel Bergès y Arderiu, assassiné le 27 juin 1942 d’une balle dans la bouche tirée par l’arme d’un policier français dans les locaux de la préfecture de Paris.
      Bruno, Jean-Marie et Laure continuerons le combat… Résister, toujours !

  9. Grene christian dit :

    A Bernie
    Bien reçu, et bonne soirée à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.