La lueur d’une aube pacifique ayant été occultée

Il fut une époque lointaine où la paix occupait bien des esprits. La guerre froide laissait planer un doute sur un affrontement entre les puissances du bloc communiste et celui des Américains. De grandes marches en faveur du désarmement rassemblaient des dizaines de milliers de personnes. Aux USA au milieu des années 1960 les manifestations contre la guerre au Vietnam se multiplièrent alors que l’Amérique profonde avait élu Nixon. La prolifération des armes nucléaires avec l’arrivée dans les pays dotés ces bombes destructrices de la France promue ainsi grande puissance rendait la situation… explosive.

La Paix qui avait sa course de l’autre coté du rideau de fer mobilisait une bonne part de l’opinion publique car l’Histoire lui avait appris que chaque fois qu’elle avait oublié son importance le désastre déboulait. Le souvenir de Jaurès, des cris d’alerte populaires de 1936 ou des organisations du Mouvement pour la Paix constituaient souvent des sources de motivation pour des jeunes ou moins jeunes craignant les méfaits d’un conflit armé. L’équilibre des forces dites de dissuasion restait précaire avant que Gorbatchev et Reagan pour des raisons diamétralement opposées mettent un terme le 8 décembre 1987 à une course effrénée aux armements.

La planète regorge cependant d’ogives nucléaires susceptibles d’anéantir des peuples innocents et rien n’a vraiment ralenti les ambitions de certains gouvernements de se doter de ces outils de mort massive. A l’heure actuelle de manière officielle l’Inde, le Pakistan, la Corée du Nord et l’Israël ont rejoint les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France et la République populaire de Chine) États reconnus comme possesseurs de l’arme nucléaire. On sait fort bien que l’Iran joue au chat et à la souris avec les puissances occidentales mais parviendra tôt ou tard à faire la bombe.

Quand on totalise les armes de ce type stockées on arrive à près de 14 000 soit une puissance destructrice inimaginable. De la Corée du Nord (15) à la Russie (6 600 dont 2 000 sites stratégiques déployées) en passant par les États-Unis (6 450 dont 2020 déployées), la France (300) ou la Chine (250) la menace est sur tous les continents et permanente. Les USA en ont installées sur six bases dans cinq pays d’Europe, la Turquie, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Italie et la Belgique exportant le danger.

La menace d’une crise pouvant déboucher sur un affrontement entre l’Ukraine et la Russie font que ces dispositifs sont infiniment plus dangereux que le « Haut Micron » dont on nous rebat les oreilles en permanence. Seulement personne ne s’intéresse plus à ces facteurs d’élimination de l’humanité puisque cette dernière est préoccupée par une pandémie dont l’origine est inconnue. Les télés ont ouvert leurs journaux sur les chiffres record des contaminations alors que hier une lueur d’espoir aurait pu donner une autre tonalité au début de 2022.

Les cinq pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies (Etats-Unis, Chine, Russie, Royaume-Uni et France) se sont en effet engagés, à « prévenir la poursuite de la dissémination » des armes nucléaires, dans une déclaration commune. Un événement dicté par l’urgence de la situation en Iran et en Ukraine. Téhéran étant fortement soupçonné de vouloir se doter de la bombe atomique, ces cinq puissances nucléaires soulignent leur « volonté de travailler avec tous les États pour mettre en place un environnement de sécurité permettant d’accomplir davantage de progrès en matière de désarmement, avec pour objectif ultime un monde exempt d’armes nucléaires ». Certes ce sont des mots mais ils ont leur importance en cette période d’incertitudes planétaires.

La déclaration est publiée avant la tenue, prévue cette année sous l’égide de l’ONU, de la 10e Conférence d’examen des parties au TNP. Ce traité international est entré en vigueur en 1970 afin d’empêcher la propagation des armes nucléaires. 191 États en sont membres. Les signataires qui sont les cinq Etats juridiquement reconnus comme « dotés de l’arme nucléaire » soupçonnent l’Iran de chercher à développer un arsenal de ce type, en utilisant la technologie de ses lanceurs de satellites, des lanceurs balistiques à longue portée capables d’emporter des charges conventionnelles ou nucléaires. Le danger d’un affrontement avec Israël serait alors prégnant.

Il y a tant de « mauvaises nouvelles » et de lachetés venant du grand « machin » que de Gaulle raillait que, pour une fois il aurait fallu en vanter les mérites. Les négociations ont duré 2 ans et elles aboutissent alors que l’angoisse s’intensifie à cause d’un virus. Tout un symbole de l’évolution du monde et sur la fragilité des consciences.

Ce contenu a été publié dans ACTUALITE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à La lueur d’une aube pacifique ayant été occultée

  1. J.J. dit :

    « Les USA en ont installées sur six bases dans cinq pays d’Europe, la Turquie, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Italie et la Belgique exportant le danger….
    …..et s’étonnent que la Russie soit inquiète que des bases aussi menaçantes viennent à être mises en place à quelques centaines de kilomètres de Moscou.
    Si des bases russes ou chinoises étaient montées à la frontière avec le Canada ou le Mexique que dirait pépé Biden ? Probablement la même chose que Kennedy à propos des fusées à Cuba.

    À observer l’histoire, on peut déduire que l’anticommunisme obsessionnel des étasuniens est en fait une forme de russophobie, et plus largement de sinophobie : ça ne fait jamais plaisir de constater l’émancipation et la réussite relative de pays que l’on a voulu ruiner ou coloniser.
    De toute façon , si ces individus s’amusent à jouer un peu plus au …, on se trouvera au milieu.
    Une façon comme une autre d’éradiquer la Covid : « Et le combat cessa faute de combattants. »

    • Laure Garralaga Lataste dit :

      @ à J.J.
      Me permettra-t-il cette incongruité…? Je complète : « … si ces individus s’amusent à jouer un peu plus aux cons… » (Ah qu’en termes galants ces choses-là sont dites ! Molière). Puis, je citerai l’auteur de … »Et le combat cessa faute de combattants. » Toujours et encore du Corneille et son/mon « Cid Campeador »!

  2. facon jf dit :

    bonjour,
    derrière la course aux armements se cache une réalité vieille comme l’humanité La géopolitique. La géopolitique (du grec ancien : γῆ / gễ « terre » et πολιτική / politikḗ « politique ») est l’étude des effets de la géographie (humaine et matérielle) sur la politique internationale et les relations internationales. C’est une méthode d’étude de la politique étrangère pour comprendre, expliquer et prédire le comportement politique international à travers les variables géographiques. Il s’agit notamment des études régionales, du climat, de la topographie, de la démographie et des ressources naturelles. source wikipédia.
    Deux pistes pour prendre de la hauteur et essayer de comprendre les enjeux. La première est un blog décoiffant https://www.chroniquesdugrandjeu.com/
    Pour prendre les chemins tortueux de la compréhension du monde dans les conflits actuels et à venir.
    La deuxième piste c’est l’excellente série en 3 volets « occupied » dont les 2 premiers sont diffusée sur arte en replay. Je vous livre le synopsis résumé « Dans un futur proche, en Norvège. Après que le Premier ministre écologiste a annoncé sa décision de substituer le thorium aux énergies fossiles, la Russie intervient pour forcer la Norvège à reprendre sa production de pétrole. Chaque Norvégien est placé face à un dilemme : coopérer avec le nouvel occupant ou résister ? »
    « Occupied » est une série géopolitique qui se nourrit d’une peur : le retour de la menace russe. Elle imagine, avec beaucoup de réalisme, non pas une invasion armée rythmée par le bruit des chars et des bottes, mais la mainmise d’un petit pays par son puissant voisin. D’ailleurs la menace russe a, dans la série, un visage complexe et séduisant : celui de l’ambassadrice Sidorova.
    Pour lutter contre cette menace, la Norvège ne peut compter que sur ses propres forces. L’Union européenne, à laquelle Hippolyte Girardot, dans le rôle d’un commissaire européen inféodé à la toute-puissante Allemagne, prête ses traits, est la complice silencieuse des menées russes. Les États-Unis, obsédés par leur crainte d’être entraîné dans un conflit global avec la Russie, ne sont guère plus solidaires et se révéleront à la fin de la première saison des alliés bien peu fiables. Quant à l’Otan et sa clause de solidarité, c’est à peine si elle est évoquée.
    Bonne journée dans ce monde complexe que les merdias s’ingénient à simplifier dans une vision manichéenne considérant les lecteurs trop stupides pour comprendre…

    • Bernie dit :

      Donc c’est à chacun et chacune de nous de prendre la bonne direction.
      Je sais qu’il ne fallait pas que je vous réponde mais plongée dans le coeur du sujet.

      • Laure Garralaga Lataste dit :

        @ à Bernie
        D’où vient cette timidité… ? Voici un remède « … de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, et la France est sauvée !  »
        Non ce n’est pas le général de Gaulle qui a dit cela le 2 septembre 1940 ! Celui qui a dit cela c’est Danton le 2 septembre 1792.

        • Bernie dit :

          Pas connu Danton et à peine connu de Gaulle.

          • Laure Garralaga Lataste dit :

            @ à Bernie
            C’est dommage pour de Gaulle…
            Mais comment est-ce possible ! Le  » à peine » n’expliquant pas tout… !
            Mon amie Bernie habiterait-elle sur une île déserte sans aucunes nouvelles technologies… ?
            Si la réponse est oui, je la supplie de me donner l’adresse car moi aussi j’aspire à la Paix ! Et je la
            rassure… moi non plus je n’ai pas connu Danton « en chair et en os »…

    • Laure Garralaga Lataste dit :

      @ à facon jf
      Tiens! Depuis que je me suis fâchée… mon ordi a perdu la cédille!
      Bon! Reprenons comme dirait une vieille mayonnaise… Merci à jf pour les précisions contenues dans cette leçon de géopolitique…!

  3. J.J. dit :

    ….le retour de la menace russe…
    Ça c’est une des tartes à la crème d’Arte.
    Déjà on nous la faisait pendant les manœuvres, il y a euh… un certain nombre d’années, où les bons « bleus » mettaient en déroute les vilains « rouges « qui arrivaient toujours par hasard de l’est…
    Il arrive cependant qu’Arte diffuse parfois de bonnes émissions …quand elles sont objectives.

    • faconjf dit :

      @JJ objectif dites vous et que pensez-vous de ça
      https://www.les-crises.fr/cop26-des-journaux-britanniques-ont-accepte-de-l-argent-pour-vanter-la-politique-environnementale-de-l-arabie-saoudite/
      Et pas pas seulement l’argent des Saoud

      En 2018, l’Evening Standard a conclu un accord de 3 millions de livres Sterling avec des entreprises, dont Google et Uber, en leur promettant un contenu style « ça ne s’achète pas », selon une enquête d’openDemocracy. Un initié a déclaré au site d’investigation que « ce qui était offert était clair – des nouvelles construites de manière théâtrale, montrant toutes les bonnes mesures prises. »

      L’ancien rédacteur en chef de la publication londonienne – l’ancien chancelier et député conservateur George Osborne – a également été accusé d’un grave conflit d’intérêts en lien avec sa couverture souvent positive de la société de taxis privés Uber. En 2017, initiative extrêmement inhabituelle, le syndicat national des journalistes a demandé publiquement à Osborne de déclarer à ses lecteurs son emploi personnel rétribué à hauteur de 650 000 livres Sterling auprès du gestionnaire de fonds Blackrock, qui détenait une participation importante dans Uber.
      J’aimerais bien une enquête sur l’OBJECTIVITE de la presse Française vis à vis de ses financeurs. Ou encore sur les chaines télés de Bouygues et Bolloré qui sont les couvertures permanentes des malversations de leurs patrons.
      C’est pas un certain NIELS qui a déclaré «Quand les journalistes m’emmerdent, je prends une participation dans leur canard et ensuite ils me foutent la paix»
      Alors l’objectivité des merdias …

  4. Philippe Conchou dit :

    La Norvège avec ses 1100 milliards d’€ de réserve ne craint pas grand monde, d’autant que Poutine serait très affaibli par la maladie.
    Quand à l’Ukraine personne n’a intérêt à un conflit.

  5. Bernie dit :

    Quelle catastrophe cette Assemblée Nationale. Dissoudre cette Assemblée ne sert à rien. J’arrête de voter purement et simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.